PASSE TELEPHERIQUE ?

Désolé pour l’affreux jeu de mots qui déshonore le haut de cette page, mais je n’ai pas pu résister. Mes pastels sont rarement féeriques, sinon quelquefois par leur contenu, mais moi j’ai l’humeur plutôt joyeuse. D’où le titre idiot.

Non, c’est la matière qui est féerique, l’outil. Le pastel vous permet les œuvres vaporeuses, plumeuses et évanescentes, autant que les compositions les plus compliquées, détaillées et hyperréalistes possibles. Sauf qu’il faut super-bien les tailler, hein, les bâtonnets, pour le côté minutieux du truc. On peut même faire du trompe-l’oeil, si on accepte de passer plus de temps à tailler qu’à dessiner !

Ah oui, au fait : j'ai pris une vraie photo féerique : allez à la page Croquis...

Bon, je vous laisse regarder, le bla-bla, ça va un moment !

Anthropomorphisme

Vous vous êtes peut-être demandé, au vu de mon image de profil, si les blogs n'étaient pas infiltrés par les loups-garous.
Je pense que l'apparence du peintre n'a aucune importance, la seule chose remarquable, c'est ce qu'il peint (en principe). J'ai donc substitué à ma tête celle de Dinah, ma petite chienne, une amie chère partie voir depuis si les croquettes étaient meilleures dans le monde astral. Elle est beaucoup plus avenante, expressive et bronzée que moi, et elle a l'air ravie de me servir d'avatar !

Pastels 02 - Celebs


                                                          

5 commentaires:

Anonyme a dit…

...Jojo Perfecto, papesse déglinguée et géniale du blues, décédée à 27 ans de surdose d'héroïne deux semaines après Jimi Hendrix... :'/

Anonyme a dit…

C'est pas anonyme, c'est Gaël, s'cuse. :)

Mich a dit…

@ mon Gaël anonyme : Jojo Perfecto, c'est le titre du premier tablô.
Je sais, les légendes sont mal foutues, mais le système est pourri.

Pfff

Donc, la blueswoman, c'est Janis Joplin.

Anonyme a dit…

Moi, mon préféré, c'est ton papa. Cette belle tête de syndicaliste... Bises. Anne Duguël

Mich a dit…

Merci, Anne. Pourquoi crois-tu que je l'ai mis à la rubrique "Celebs" ?
C'est l'un des hommes les plus dévoués que j'aie jamais connus, et surtout, il m'a légué son art de la déconne, ce dont je lui serai éternellement reconnaissant !

Enregistrer un commentaire